Recevoir une parole de Dieu pour ma vie
Entendre ce que me dit l’Esprit

Culte du 12 février

Version imprimable du culte du 12.02.17

Sonnerie des cloches

Prélude, à l’orgue

 

Accueil

2À l’Église de Dieu, à ceux qui appartiennent à Dieu par le Christ Jésus. Dieu vous appelle à vivre pour lui, avec tous ceux qui, partout, font appel au nom de notre Seigneur Jésus Christ, leur Seigneur et le nôtre.

3Que Dieu notre Père et le Seigneur Jésus Christ vous bénissent et vous donnent la paix ! – 1 Corinthiens 1

Amen

 

Prière d’invocation 

Souviens-toi de nous, SEIGNEUR, toi qui es bon pour ton peuple.

SEIGNEUR notre Dieu, sauve-nous, rassemble-nous !
Ton nom est saint. Ainsi, nous pourrons te dire merci
et nous serons fiers de chanter ta louange. – Psaume 106

Amen

 

Chant 22-05, strophe 1 – « Dans ta Parole, ô Dieu »

 

Prière du Psaume 145
Dieu, mon roi, je veux chanter ta grandeur,
je veux te remercier, toujours et pour toujours.

2Tous les jours, je veux te dire merci et chanter ta louange, toujours et pour toujours.

3Le SEIGNEUR est grand, il mérite des louanges, personne ne peut mesurer sa grandeur.

4Chaque génération vantera tes actions à la suivante, elle racontera tes exploits.

5Je redirai combien ta gloire est magnifique, je répéterai tes actions étonnantes.

6On parlera de ta puissance terrible,
et moi, je raconterai les choses extraordinaires que tu as faites.

7On se souviendra de ton immense bonté, on criera de joie pour ta fidélité.

8Le SEIGNEUR est rempli de pitié et de tendresse, il est patient et plein d’amour.

9Le SEIGNEUR est bon pour tous, il aime avec tendresse tous ceux qu’il a créés.

10SEIGNEUR, ceux que tu as créés chanteront ta louange tous ensemble,
et tes fidèles te diront merci.

11Ils parleront de la gloire de ton royaume, ils raconteront tes exploits.

12Ainsi, ils feront connaître aux autres tes exploits et la gloire magnifique de ton royaume.

13Ton royaume est un royaume sans fin
et ton pouvoir royal durera de génération en génération.
Dieu est fidèle dans toutes ses promesses, il montre son amour dans tout ce qu’il fait.

21Je chanterai la louange du SEIGNEUR,
et tout ce qui vit remerciera le Dieu saint, toujours et pour toujours.

Gloire au Père et au Fils et au saint Esprit, maintenant et dans les siècles des siècles.

 

Chant : 119

 

Prière de confession des péchés

3Ô Dieu, aie pitié de moi à cause de ton amour !
Ta tendresse est immense : efface mes torts.

4Lave-moi complètement de mes fautes, et de mon péché, purifie-moi.

5Oui, je reconnais mes torts, mon péché est toujours devant moi.

6Contre toi et toi seul, j’ai péché, ce qui est mal à tes yeux, je l’ai fait.
Tu as raison quand tu décides, tu es sans défaut quand tu juges.

7Oui, depuis ma naissance, je suis marqué par le péché,

depuis le ventre de ma mère, je suis plongé dans le mal.

8Mais tu veux la vérité au fond de mon cœur.

À ma conscience, tu enseignes la sagesse.

9Enlève mon péché, et je serai pur, lave-moi, et je serai parfaitement purifié.

10Fais-moi entendre les chants et la fête.
Alors je danserai de bonheur, moi qui étais brisé.

11Détourne ton visage de mes péchés, efface toutes mes fautes.

12Ô Dieu, crée en moi un cœur pur, mets en moi un esprit nouveau,
vraiment attaché à toi.

13Ne me chasse pas loin de toi, ne m’enlève pas ton esprit saint.

17Seigneur, ouvre mes lèvres, et ma bouche chantera ta louange. – Psaume 51

Amen

 

Chant 22-05, strophe 2

 

Paroles de grâce

3Chantons la louange de Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ ! Dans sa grande bonté, il nous a fait naître une deuxième fois en relevant Jésus-Christ de la mort. Nous avons ainsi une espérance qui fait vivre, 4et nous pouvons attendre avec joie les biens que Dieu garde pour nous. – 1 Pierre 1

Amen

 

Chant 22-05, strophe 3-4

 

Prière d’illumination

Seigneur, tu nous parles:
Ta parole est une lampe qui éclaire mes pas, une lumière sur ma route.
les mots que tu nous dis nous sont précieux:
ils nous réjouissent, ils nous interpellent, ils nous dérangent, ils nous étonnent tout au long de nos jours.
Ta parole est une lampe qui éclaire mes pas, une lumière sur ma route.
Les mots que tu nous dis m’émerveillent,
et je voudrais les recevoir comme tu me reçois, 
les prendre au sérieux comme tu me prends au sérieux.
Je voudrais t’écouter comme tu m’écoutes : avec attention, avec sollicitude.
Seigneur, tu nous parles : les mots que tu nous dis nous sont précieux :
qu’ils nous fassent vivre par ton Esprit.
Ta parole est une lampe qui éclaire mes pas, une lumière sur ma route.
Amen           

 

Méditation 1

Dans les réflexions de la Réformation ont été mis en évidence ce qu’on appelle les trois « solae ». Sola Sciptura/l’Ecriture seule comme base de la foi et de la vie chrétienne, plutôt que les traditions et écrits postérieurs. Sola Gratia/la grâce seule offerte par Dieu plutôt que nos mérites. Sola Fides/la foi seule est la réponse que nous pouvons donner à la grâce de Dieu. On dit parfois les quatre « soli », en y ajoutant le Solus Christus/le Christ seul sauve, et non les saints et autres intermédiaires.

Nous vous proposons durant trois dimanches de nous arrêter à la sola Scriptura.

Olivier Bader a parlé dimanche dernier de Jésus Christ comme clef lecture de la Bible en parlant de ses trois « offices », de roi, de prêtre et de prophète. Dimanche prochain, suite du feuilletton avec Guillaume Ndam Daniel : Lire pour croire/Bible et foi.

Aujourd’hui : recevoir l’Ecriture pour en vivre – entendre ce que dit l’Esprit par l’Ecriture…

Vous l’avez peut-être remarqué, toute la liturgie de ce culte est faite de citations bibliques (liste à dispo à la sortie).

Le Psaume 145 disait : annoncer-proclamer-transmettre aux autres, de génération en générations.

Entendre-écouter-comprendre la bible : parce que l’Esprit nous le permet.

La bible est « le livre dans lequel nous pouvons entendre la Parole de Dieu ».

Pas « un » livre / pas « la Parole » : c’est ce qu’affirment les deux premiers principes constitutifs de notre Eglise:

  1. L’Eglise évangélique réformée du canton de Vaud a pour seule autorité Jésus-Christ, le Fils de Dieu. Avec la Bible, elle le reconnaît comme Sauveur et Seigneur de l’humanité et du monde. L’Eglise trouve en Lui son fondement et son sens.
  2. À la lumière du Saint-Esprit, elle cherche à discerner dans les Ecritures la Parole de Dieu. Elle proclame le salut par grâce accueilli dans la foi. Avec les Eglises de la Réforme, elle affirme que la Bible doit toujours être interprétée et soumet cette interprétation à la Bible elle-même.

Quatre éléments constitutifs de l’enseignement et de la vie de notre Eglise sont affirmés ici :

♦ Les Ecritures ne sont pas en elles-mêmes la Parole de Dieu.

♦ Ce que Dieu fait et dit pour son peuple – ce qui devient Parole pour lui – doit être recherché dans les Ecritures, en demandant la lumière du Saint-Esprit.

♦ Les transformations de la société et les défis qu’elle adresse aux croyants font que cette recherche est toujours à reprendre, dans la Bible et à partir des critères qu’elle contient, sachant que son interprétation est évolutive et contingente.

♦ Le salut de Dieu, offert gratuitement par lui, agit dès lors qu’il est accueilli dans l’obéissance de la foi.

C’est ce que notre Eglise, s’appuyant sur l’enseignement des Réformateurs, confesse et
pratique de concert avec toutes les Eglises issues de la Réforme. 

 

Lecture du livre des Actes 16,12-15

12Nous allons à Philippes. C’est la ville la plus importante de la région de Macédoine et c’est une colonie romaine. Nous restons là quelque temps.

13Le jour du sabbat, nous sortons de la ville pour aller près d’une rivière. En effet, nous pensons : « Là, il y a sûrement un lieu de prière pour les Juifs. » Nous nous asseyons et nous parlons avec les femmes qui sont réunies à cet endroit.

14L’une d’elles s’appelle Lydie, elle est née à Thyatire. C’est une marchande de très beaux tissus rouges et elle adore Dieu. Cette femme nous écoute, et le Seigneur ouvre son cœur pour qu’elle soit attentive aux paroles de Paul. 15Elle reçoit le baptême avec toute sa famille puis elle nous invite en disant : « Si vous pensez que je crois vraiment au Seigneur, venez habiter chez moi ! » Et elle nous oblige à accepter.

 

Écho à l’orgue

 

Méditation 2

Calvin, réformateur à Genève, immense prédicateur, écrit sur la prédication. Il dit que même un « méchant » prédicateur (entendre « mauvais » !) et ne peut altérer la « bonté » de la Parole. Puis :

Nous n’estimons point aussi que la prédication externe doive sembler inutile, d’autant que l’enseignement de la vraye religion dépend de l’illumination intérieure du sainct Esprit, pource qu’il est escrit : Nul n’enseignera son prochain car tous me cognoistront. Et celui qui arrouse et qui plante n’est rien, mais Dieu qui donne l’accroissement. Car combien que nul ne vienne au Christ s’il n’est tiré du Père céleste, et illuminé intérieurement par le sainct Esprit : nous savons toutesfois que Dieu veut totalement que sa Parole soit extérieurement et avec vive voix preschée. Il est bien vray, ainsi qu’il est escrit aux Actes, que Dieu eust pu enseigner Corneille, ou par son sainct Esprit, ou par le ministère d’un Ange, sans y employer sainct Pierre : mais il le renvoye néantmoins à Pierre duquel l’Ange, parlant, luy dit : Cestuy-ci te dira ce qu’il te faut faire. Car celuy qui nous illumine au dedans, en nous donnant son sainct Esprit, a semblablement commandé à ses disciples d’aller par le monde universel, et prescher l’Evangile à toute créature.

Calvin prend l’exemple de Pierre et Corneille, mais aussi, juste après, celui de Lydie, dans les Actes des Apôtres. Parce que le narrateur nous dit en effet deux choses à la fois : elle nous écouta + le Seigneur toucha son cœur, donc son intelligence, sa capacité de décision, sa vérité profonde.

Calvin tient, bien sûr, pour essentiel le travail de prédicateur, le travail de celui ou celle qui annonce, proclame, raconte la Parole (donc « externe »), de celui ou celle qui, par ses mots ou ses actes transmets la Parole.

Et en même temps, il sait bien que, tout bon – excellent – prédicateur qu’il soit, c’est Dieu seulement qui peut toucher au cœur, par son Esprit (donc « intérieur ») : sinon, Calvin lui-même ne serait qu’un discoureur manipulateur.

Je peux bien vous raconter ce que je veux, même si j’étais hyper-douée, c’est vous seulement qui pouvez m’entendre, m’écouter, me comprendre. Et si c’est un jour où vos pensées sont accaparées par autre chose, où ma voix ne vous convient pas, où votre voisin vous insupporte… vous n’entendrez, ni ne comprendrez rien quoi que je dise.

Si vous comprenez, c’est que Dieu vous touche au cœur.

C’est qu’il touche votre intelligence et votre vérité profonde.

Parce qu’il s’agit de discerner, chacun et ensemble, dans l’Ecriture, par la prédication et par l’action de l’Esprit saint, la Parole de Dieu dans la Bible.

Pour que cette Parole prenne sens et vie en nous, en chacun.

Le prophète Ezéchiel le vit encore autrement :

 

Lecture du livre d’Ezéchiel 3,1-4

1Celui qui parle me dit : « Toi, l’homme, mange ce qui est devant toi. Mange ce rouleau, puis va parler aux Israélites. »
2J’ouvre la bouche, et il me fait manger le rouleau.
3Ensuite, il me dit : « Toi, l’homme, remplis ton ventre, nourris-toi avec ce rouleau que je te donne. » Je le mange donc. Dans ma bouche, il est doux comme du miel.
4Celui qui parle me dit : « Toi, l’homme, va vers les Israélites et répète-leur ce que je vais te dire.

Écho à l’orgue

 

Méditation 3

Manger la Parole, manger le rouleau qui contient le texte de l’Ecriture !

Se nourrir des mots qui disent Dieu (en écho : « L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sortira de la bouche de Dieu », cite Jésus dans l’évangile selon Matthieu, reprenant les mots du Deutéronomes – Mt 4,4 – Dt 8,3).

Le prophète doit ingérer, intégrer les mots de Dieu avant de pouvoir parler en son nom, prêcher.

C’est un passage qui a frappé les participants à l’étude biblique de la « Soupe ».

Nelly : « Pour moi, « manger la parole », c’est lire la Parole en cherchant ce qu’elle veut me dire, la digérer avec amour et la vivre avec sérénité. Merci Seigneur pour la parole ».

Manger, mâcher, digérer la Parole pour pouvoir la régurgiter (comme les oiseaux qui doivent absorber les aliments avant d’en nourrir leurs petits).

Comprendre de l’intérieur – touché par l’Esprit – faire sienne la Parole.

Puis aller et dire, et faire, et vivre !

Evangéliste Jean dit : Jésus est la Parole – et dans la bouche de Jean le Baptiste : Jésus est l’Agneau de Dieu. L’Agneau offert en sacrifice. Mais aussi l’Agneau que l’on mange ensuite en famille. Le sang reste au temple, la viande est partagée.

Marc / Matthieu / Luc / Paul (1 Corinthiens) : racontent la cène -> manger le pain de la cène = communion au corps du Christ, manger la Parole de vie incarnée en Jésus. Ce ne sont pas seulement des mots qui nous sont offerts, qui sont offerts à notre foi, il y a aussi quelque chose du plaisir physique – quelque chose de la nécessité fondamentale à la vie. Le pain quotidien (comme on le disait dans le « Notre Père ») : c’est facile de le manger comme c’est facile d’ouvrir sa bible – en geste quotidien et pas si compliqué… Qui nous met en route pour y écouter la Parole de Dieu – pour nous questionner et questionner d’autres – réfléchir – partager…

Manger parole : vous y penserez lors des cènes – vous pouvez vous y préparer pour dimanche prochain.

Pas de cène prévue aujourd’hui, mais je vais quand même vous proposer de… manger la Parole ! On vous a préparé de petits biscuits sucré – la Parole est douce (même s’ils ne sont pas au miel !) et… en forme d’agneau, ou de mouton…

Vous vous les distribuerez pendant jeu d’orgue !

 

Ouvrir la bible – Discerner dans la bible la Parole de Dieu – écouter la Parole « externe », preschée et vécue – se laisser toucher au cœur par le sainct Esprit – recevoir la Parole dans notre intériorité – comme une nourriture douce et essentielle – en vivre et l’offrir par nos mots et nos actes.

Amen

 

Interlude à l’orgue

 

Prière d’intercession

Avec Paul, dans sa première lettre à Timothée, écrit : je veux donc que les hommes prient partout, en levant les mains vers le ciel. Ils doivent le faire avec un cœur pur, en abandonnant toute colère et toute dispute.

Aujourd’hui, avec Paul, nous prions : nous te disons nos demandes, ô Dieu, nous te prions, nous te supplions et nous te remercions pour tous les humains.

Nous te prions pour ceux qui nous gouvernent et pour toutes les autorités. Alors nous pourrons mener une vie calme et tranquille en te restant fidèles, ô Dieu et en nous conduisant bien. Voilà ce qui est beau et ce qui te plaît, Dieu notre Sauveur.

Avec Paul encore, nous confessons que Dieu veut que tous soient sauvés et arrivent à connaître la vérité. En effet, il y a un seul Dieu. Il y a aussi un seul intermédiaire entre Dieu et les humains : c’est un homme, le Christ Jésus, qui a donné sa vie pour libérer tous les humains. C’est là le témoignage que le Christ a donné au moment fixé par Dieu.

1 Timothée 2 – Amen

 

Chant 22-01 « Ô Dieu, tu es fidèle »

Annonces

7Que chacun donner ce qu’il a décidé dans son cœur, sans tristesse et sans contrainte. En effet, Dieu aime celui qui donne avec joie. – 2 Corinthiens 9

 

Offrande + chant 51-20 « Jeunes et vieux » plusieurs fois selon durée collecte

 

Prière remise des dons et Notre Père

8Dieu a le pouvoir de nous donner en abondance toutes sortes de bienfaits. Aussi nous aurons toujours tout ce qu’il nous faut, et nous aurons encore suffisamment pour faire de bonnes actions.

10C’est Dieu qui donne les graines au semeur et le pain pour la nourriture. Il nous donnera les graines à nous aussi, il les multipliera et les fera pousser. Ainsi notre bonté produira beaucoup de fruits.

11Dieu nous rendra riches de mille manières, et nous pourrons nous montrer très généreux. Alors beaucoup remercieront Dieu pour ces dons. – 2 Corinthiens 9

C’est Dieu qui nous donne aussi les mots pour le prier.

Lorsqu’un disciple lui demande « Apprends-nous à prier », Jésus répond – Quand vous priez, dites : Notre Père…

 

Chant 62-79 « Rendons gloire à Dieu »

 

Bénédiction

23Que Dieu le Père et notre Seigneur Jésus Christ donnent aux frères et sœurs chrétiens la paix, l’amour et la foi !

24Que Dieu bénisse tous ceux qui aiment notre Seigneur Jésus Christ d’un amour qui ne meurt pas ! – Ephésiens 6

Que le Dieu de la paix qui a ramené d’entre les morts, par le sang d’une alliance éternelle, le grand berger des brebis, notre Seigneur Jésus,

vous rende aptes à tout ce qui est bien pour faire sa volonté ;

qu’il réalise en nous ce qui lui est agréable, par Jésus Christ,

à qui soit la gloire dans les siècles des siècles. – Hébreux 13

Que sa parole soit une lampe qui éclaire vos pas, une lumière sur votre route. – Ps 119

Que sa parole vous soit douce comme le miel et qu’elle touche vos cœurs.

Au nom du Père et du Fils et du saint Esprit, Amen !

 

Postlude, à l’orgue

Sophie Mermod-Gilliéron