La Compagnie de la Marelle vient jouer à la Maison de paroisse d’Yverdon le vendredi 2 novembre à 20h, un texte de Simon Wiesenthal.

Le chasseur de nazis, livre un récit troublant. En 1942, alors qu’il était emprisonné dans un camp de travaux forcés, il fut appelé un jour au chevet d’un officier SS en train de mourir de ses blessures. Ce jeune homme se torturait au souvenir de la façon atroce dont il avait fait périr un groupe de familles juives, et il pensait que seul le pardon d’un juif lui permettrait de mourir en paix. Simon Wiesenthal devait-il pardonner ? Ou au contraire refuser le pardon ?

A l’issue du spectacle, des personnalités tentent de répondre à la question.