Voici le témoignage que Maryse a apporté lors du culte de l’alliance du 4 juin 2017 :

Culte 4 juin 2017 – Maryse, version imprimable

Bonjour à tous,

Je remercie le Seigneur de m’avoir accompagné durant la rédaction de ce texte. Je te supplie Seigneur de m’aider à garder mon calme durant cette lecture, avec ton aide MON DIEU je peux y arriver sans trembler. Seigneur tu exauces ma prière, soit béni!

 Sur la demande de Guillaume et à l’occasion de ce culte de l’alliance je vous partage le témoignage de mon cheminent de foi.

Je suis née dans une famille catholique il y a 41 ans avec une maman qui me parlait de Jésus quand j’étais toute petite, entre 3 et 5 ans. C’est à cette époque et par l’intermédiaire d’une petite prière qu’elle me faisait réciter avant de m’endormir que la graine chrétienne a été semée en moi. Passé cet âge, nous allions à la messe tous les dimanches jusqu’à l’âge de 10 ans… Puis, sans explication, plus de messe… A la maison, nous ne parlions pas de notre foi. Mais je continuais tout de même le catéchisme et ce jusqu’à la confirmation, je dis la confirmation et non ma confirmation, car ce n’était pas la mienne mais celle des habitudes et des traditions. Je ne me souviens pas avoir réfléchi une seconde à la portée de cet engagement.

Après la confirmation, j’ai terminé mon adolescence, j’ai appris un métier, j’ai commencé ma vie professionnelle, je me suis mariée et j’ai eu mon premier enfant, un garçon qui fête ses 12 ans aujourd’hui même. Puis, d’une seconde union j’ai eu mes petites jumelles qui ont 4 ans et demi, je vis actuellement avec le papa de mes filles. Pendant toutes ces années qui ont suivi la confirmation, je n’ai eu de cesse de chercher le bonheur… Sans même me douter qu’il était là au pied de ma porte… J’ai cherché dans plein d’alternatives. Par exemple, je consultais l’horoscope… Indispensable pour savoir si la journée allait être bonne. Plus tard, pensant que si j’avais une longueur d’avance sur mon futur je pourrais mieux me préparer alors je suis allée voir une voyante. Régulièrement, j’avais à faire aux gens qui ont le secret… J’ai même fait des séances d’hypnose qui ne m’ont absolument pas aidée. Tout ceci fait partie de mon passé maintenant, j’ai définitivement tourné le dos à toutes ces choses occultes… Mais je n’ai compris que plus tard l’importance de fuir ce genre d’activités. Pour en revenir à ma recherche du bonheur, j’ai pensé une période que le bonheur serait dans mon assiette alors j’ai cessé de manger de la viande pendant un certain nombre d’années, je me disais que ça ferait de moi forcément une personne meilleure ou différente. Puis, entre 25 et 30 ans j’étais sûre d’avoir compris mieux que tout le monde comment faire pour vivre heureuse… Je vivais librement, sans contrainte ni retenue, dans l’idée de ne vivre que de satisfactions en fuyant les frustrations… Pour moi, c’était ça le bonheur, me laisser la liberté de faire ce que je voulais ! Mais finalement, j’ai aussi dû me rendre à l’évidence, tout ceci n’était que superficiel et je n’étais toujours pas vraiment heureuse. Aussi, je me suis raisonnée et j’ai commencé à appliquer une méthode plus douce basée sur la pensée positive, rien que la pensée positive quitte à me forcer à le faire même quand le cœur n’y est pas… C’est censé attirer l’énergie divine… On ne sait pas qui c’est ni d’où elle vient, mais elle vient nous rendre heureux. C’est comme magique ! Et puis en fait, ça ne fonctionne toujours pas… Il manque toujours un truc. La graine semée en moi vers 3-5 ans ne veux toujours pas germer.

Et c’est à ce moment-là qu’un ami m’invite à un cours Alphalive, 25 ans après la confirmation. Pour être juste, cet ami a fait deux tentatives, une 1ère invitation que j’ai déclinée 2 ans auparavant…Je laissais encore une chance à la pensée positive de me sauver… Puis, la seconde invitation fût la bonne. Cette fois-ci, j’étais curieuse, et toujours dans ma démarche de recherche du bonheur je me suis rendue à la 1ère rencontre un jeudi soir et j’ai franchement passé une bonne soirée. J’ai rencontré des gens formidables, attentionnés et même dévoués. Au terme de cette soirée je me suis inscrite au reste du cours. Très vite, j’ai remarqué qu’Alpha allait m’apporter des réponses aux questions existentielles que je me posais depuis si longtemps… J’ai assisté et participé à presque toutes les soirées. Chaque fois que j’y allais je rentrais chez moi avec un sentiment de plénitude. Si le cours Alpha a répondu à beaucoup de mes questions, il m’a aussi ouvert les portes des lieux où j’allais en trouver d’autres. Toutes celles-ci me sont parvenues soit par l’intermédiaire de mes amis rencontrés à Alpha soit plus tard par l’intermédiaire des paroissiens du Temple d’Yverdon. VOUS, Mesdames et Messieurs. Alors, aujourd’hui, je veux vous dire MERCI de tout mon cœur pour ce que vous avez produit dans ma vie. Car je l’ai trouvé le bonheur, en Jésus Christ! Certes, je continue de penser positivement mais ça n’est pas dû à ma seule bonne volonté. Jésus Christ est dans ma vie maintenant et je sais oh combien je peux lui faire confiance.

La petite graine a mis du temps à germer mais ce qui est magnifique c’est qu’elle a été plantée. Je suis maman aussi et je promets de mettre cette même petite graine dans chacun de mes enfants.

 

J’encourage tout le monde à suivre un cours Alphalive ou à y inviter un de ses proches. Alphalive est une manière simple et sans chichi de renouer avec sa foi ou simplement d’en parler pour ceux qui ne connaissent pas Dieu. C’est un moyen d’ouvrir son esprit à l’Eternel. Sans contrainte, le cours Alpha est à la portée de tous.

 

C’était mon témoignage. Je vous souhaite à tous une bonne fin de culte et un excellent dimanche plein de BONHEUR dans la joie du Saint Esprit.

Maryse