Culte du 17 novembre 2019 à Yverdon

 

Lectures

Philippiens 4.2-8

2 J’exhorte Évodie et j’exhorte Syntyche à être d’un même sentiment dans le Seigneur.

3 Et toi aussi, fidèle collègue, oui, je te prie de les aider, elles qui ont combattu pour l’Évangile avec moi, et avec Clément et mes autres compagnons d’œuvre, dont les noms sont dans le livre de vie.

4 Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur ; je le répète, réjouissez-vous.

5 Que votre douceur soit connue de tous les hommes. Le Seigneur est proche.

6 Ne vous inquiétez de rien ; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces.

7 Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus Christ.

8 Au reste, frères, que tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui mérite l’approbation, ce qui est vertueux et digne de louange, soit l’objet de vos pensées.

 

Jean 15 13-15

13 Le plus grand amour que quelqu’un puisse montrer, c’est de donner sa vie pour ses amis.

14 Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande.

15 Je ne vous appelle plus serviteurs, parce que le serviteur ne sait pas ce que fait son maître. Je vous appelle amis, parce que je vous ai fait connaître tout ce que j’ai appris de mon Père.

 

Renforçons nos liens d’amitié

La construction, l’épanouissement et le développement de notre  communauté,  passe par le renforcement de nos liens d’amitiés.

L’amitié et la fraternité sont  au cœur du christianisme et devrait être au cœur de nos vies et de toute communauté ecclésiale.

L’amitié donne le sentiment d’exister, d’être là pour quelqu’un, de se savoir utile. Elle apporte un soutien mutuel, le sentiment de sécurité et de force.  Nous avons tous besoin de la chaleur des relations humaines. Un moment de vraie amitié et voilà nos batteries rechargées même en hiver.

L’amitié est faite d’amour et de tendresse, de respect et de patience, de discrétion et de bienveillance, de présence à l’autre  …

 

L’amitié est ce qui transparait  dans cette exhortation. Toute l’épître de Paul aux Philippiens est une lettre d’amour spirituel riche en  marques d’affection et de gratitude. Cette lettre nous révèle tout particulièrement la profondeur des sentiments de Paul, sa capacité d’aimer avec un amour plein d’affection et de finesse. Chargé de chaînes dans l’obscurité d’une prison, l’Apôtre ressent encore plus fort les liens d’amitiés qui l’attachent à ses enfants spirituels.

Paul a fondé cette église  au cours de son deuxième voyage missionnaire au sein d’une persécution violente. Toutes fois il met l’accent sur la victoire, la joie et l’amitié fraternelle que l’on retrouve dans cette longue exhortation qui se termine par  le souhait d’une vie communautaire harmonieuse. Dans ce que Paul  évoque, il définit une Eglise qui ne doit pas être un lieu de compétition mais une famille joyeuse, caractérisée par la douceur, l’assurance, la coopération, l’unité et  la paix qui surpasse toute intelligence.

 

Quel remontant  utile pour nous , à notre époque des conflits,   de névroses, de dépressions nerveuses, de tranquillisants et de détresses mentales.

 

Nous nous retrouvons tous dans cette lettre.

  • Évodie et Syntyche  qui ne s’entendent pas apparemment. Elles sont en désaccord. Les désaccords amoindrissent le pouvoir qu’a une paroisse d’influencer le monde qui l’entoure.
  • Le collègue qui doit les aider…Sophie, Olivier et moi même.
  • Paul évoque au passage aussi Clément, un autre de ses collègues de Philippes, dont on pense  traditionnellement qu’il s’agit du même  Clément que celui qui devint plus tard Évêque de Rome.  Et enfin, les autres compagnons de Paul qui sont des paroissiens. Il s’agit de notre assemblée. ( …)  
  • Ensuite Paul nous encourage à faire connaître nos besoins à Dieu. ( présence,  économique, affectif…)  
  • Et enfin il donne quelques conseils affectueux concernant nos pensées. De très nombreux passages bibliques  nous enseignent que nous  pouvons contrôler nos pensées. Les psychologues et psychiatres contemporains à l’esprit éclairé, sont de l’avis de Paul et soulignent les dangers d’une pensée négative. La recherche nous révèle que l’homme moyen a approximativement 50.000 pensées par jour. Chacune de ces pensées nous fait progresser dans le potentiel que Dieu a mis en nous, ou bien nous en éloigne.

 

Nous y sommes tous, et Paul va  même plus loin  en indiquant  que leurs noms à tous étaient inscrits dans le livre de vie. Ce qui était une déclaration forte du salut acquis.  Ce qui  signifie littéralement qu’ils sont sauvés et inscrits comme citoyens  des cieux.

Mais pour être et demeurer cette communauté, Paul mentionne quelques principes, que l’on peut qualifier de secret de vie d’une communauté :   

« 8 Au reste, frères, que tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui mérite l’approbation, ce qui est vertueux et digne de louange, soit l’objet de vos pensées ».

L’amitié est la colonne vertébrale  de toutes ces vertus.

Vrai :  signifie authentique et réel au contraire de ce qui est faux et  peu fiable. Nous  sommes souvent plus habiles  à dire leurs quatres vérites aux autres qu’à leur exprimer  simplement  la vérité  des faits ou la vérité de ce qui se passe en nous.

Honorable : veut dire noble.

Juste : c’est ce qui l’est vis à vis de Dieu et des hommes.

Pur : se réfère à la haute moralité de la vie d’une personne.

Aimable : caractérise  ce qui est admirable

Tout ce qui mérite l’approbation : peut aussi se traduire par «  de bonne  réputation.

Vertueux :  désigne l’excellence morale.

Être digne de louange : c’est être un sujet d’éloges.

 L’apôtre Paul nous met au défi de rechercher ces vertus et nous encourage à nous en servir  comme d’un filtre…d’une passoire.    

Socrate avait, dans la Grèce antique, une haute opinion de la sagesse. Il nous en donne quelques exemples concrets.

Quelqu’un vient un jour trouver le grand philosophe et lui dit :

 Sais-tu ce que je viens d’apprendre sur ton ami ?

 Un instant, répondit Socrate. Avant que tu me racontes, j’aimerais te faire passer un test, celui des 3 passoires.

 Les 3 passoires ?

 Mais oui, reprit Socrate. Avant de me raconter toutes sortes de choses sur les autres, il est bon de prendre le temps de filtrer ce que l’on aimerait dire. C’est ce que j’appelle le test des 3 passoires. La première passoire est celle de la vérité. As-tu vérifié si ce que tu veux me dire est vrai ?

 Non. J’en ai simplement entendu parler…

 Très bien. Tu ne sais donc pas si c’est la vérité. Essayons de filtrer autrement en utilisant une deuxième passoire, celle de la bonté. Ce que tu veux m’apprendre sur mon ami, est-ce quelque chose de bon ?

 Ah non ! Au contraire.

 Donc, continua Socrate, tu veux me raconter de mauvaises choses sur lui et tu n’es même pas certain si elles sont vraies. Tu peux peut-être encore passer le test, car il reste une passoire, celle de l’utilité. Est-il utile que tu m’apprennes ce que mon ami aurait fait ?

 Non. Pas vraiment.

Alors, conclut Socrate, si ce que tu as à me raconter n’est ni vrai, ni bien, ni utile, pourquoi vouloir me le dire ? Le triple filtre, le vrai, le bon et l’utile reste une excellente approche pour juger de la pertinence d’une action ou d’une décision. 

 

Chers amis, que tout ce qui est  vrai, honorable, utile, bon  soient l’objet de nos pensées.

L’église est un lieu de fraternité ou nous devrions nous sentir  en sécurité, et où nous  pouvons grandir. L’église est une famille ou nous pouvons retrouver notre âme apostolique et missionnaire.  Au travers de ces  lignes d’exhortation, Paul rejoint Jésus qui définit magistralement l’église , son église comme étant un organisme vivant,  une Eglise à visage humain;  chaleureuse,  porteuse d’un message d’amour,  de libération et d’affranchissement, un corps en pleine croissance et en pleine reproduction, riche de ses différences.

La Bible mentionne  un certain nombre d’amitiés dont nous pouvons nous en inspirer :

  • Jonathan et David : Une amitié pleine de loyauté
  • Elie et Elisée : Une amitié qui édifie
  • Paul et Timothée : Une amitié au service de l’Evangile
  • Ruth et Naomi : Une amitié fidèle
  • Marc et Paul : Une amitié qui offre la confiance
  • Moïse et Aaron : Une amitié au service d’une vision
  • Abraham et Lot : Une amitié qui porte secours
  • Paul, Philémon et Onésime : Une amitié au service de la réconciliation

L’amitié ultime est celle  avec le Christ.   Une amitié qui donne tout. Jésus dit :« Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis » (Jean 15:13). Il n’y a pas de plus grande amitié que celle entre Jésus et toi.   « Vous êtes mes amis » (Jean 15:14).

 

Chers amis, Les valeurs sûres pour notre communauté paroissiale, ce sont les vraies relations amicales.  Le commandement d’amour est comme un fil continu. On n’a jamais fini.   L’amitié permet la bénédiction et favorise la motivation et l’engagement. L’amitié  est le secret d’une santé vibrante d’énergie, de relations satisfaisantes et d’un sentiment de plénitude durable.        

Enfin, frères, portez votre attention sur tout ce qui est bon et digne de louange : sur tout ce qui est vrai, respectable, juste, pur, agréable et honorable.

Ne nous attardons pas sur ce qui n’est ni vrai, ni honorable, ni juste, ni pur, ni aimable, ni digne de louange. Si un sujet ne mérite pas tous ces qualificatifs, rejetons-le ! renforçons  nos liens d’amitiés.  Mettons Dieu   dans nos  amitiés  pour qu’il s’en serve afin  d’accomplir son plan pour notre communauté.

Amen.

Envoi 

Un ami, c’est quelqu’un qui t’accepte comme tu es, mais t’aide à être meilleur.

C’est quelqu’un qui te relève le moral quand il te manque

C’est quelqu’un qui t’aime pour ce que tu es, pas pour ce que tu sais

C’est quelqu’un qui te cherche pour te voir.

C’est quelqu’un qui te défend quand tu n’es pas là.

C’est quelqu’un qui est toujours à te côtés quoi qu’il arrive

C’est quelqu’un qui prend le chemin, heureux avec toi.

Guillaume Ndam Daniel, Pasteur

Renforçons nos liens d’amitiés 17 nov 19